Nos positions

 

Pour plus de qualité et moins de quantité en politique de la santé – le projet de réforme de l'Entente est prêt!

Les premières informations sur le projet de réforme préparé par l'Entente ont paru dans les médias les 22 et 23 octobre 2018.
C'est la première fois qu'un si grand nombre d'acteurs de toutes les branches de la santé publique suisse ne se contentent pas de critiquer des mesures indésirables de la Berne fédérale, mais proposent un projet de réforme commun. Et c'est aussi la première fois aussi qu'un concept de réforme structuré a été mis au point en partant des forces de la LAMal, mais en éliminant les principaux points faibles du système.
Le concept comprend cinq champs d'action auxquels sont attribués des thèmes qui, à leur tour, sont assortis de mesures. Quelques propositions présentées le 24 août 2017 par un groupe de 14 experts chargés de préparer des mesures d'économie dans le système de santé ont également été reprises. 
L'Entente Système de santé libéral (ESL) a analysé les 140 mesures de réforme en cours d'application et projetées de la stratégie "Santé2020" et du groupe d'experts "Maîtrise des coûts" de l'automne 2017. Conclusion: à lui seul, le grand nombre de mesures est inquiétant. Il sera difficile de déterminer les conséquences et effets secondaires individuels des différentes mesures. Ces propositions manquent de cohérence et de structure. Pire, elles sont en partie contradictoires. On cherche en vain dans ce programme des objectifs mesurables et une stratégie svelte. 
Le 15 septembre 2018 le Conseil fédéral a mis en consultation un premier train de mesures. Le risque est grand que ces propositions soient refusées par une alliance politique contre nature comme ce fut le cas pour le programme d'économie Couchepin en 2009.
Voilà pourquoi l'Entente a décidé d'introduire dans le processus politique un projet bien réfléchi et structuré à titre d'alternative par rapport aux efforts de révision en cours. Les détails sont communiqués ces prochaines semaines.   Vers le communiqué de presse

Les premières réactions des médias vous trouvez ici www.freiheitlichesgesundheitswesen.ch

Il est grand temps de procéder à des réformes efficaces

Les coûts de la santé et les primes d'assurance maladie continuent d'augmenter en 2019. Des réformes efficaces paraissent encore lointaines. Une partie de l'augmentation des primes est due à l'innovation médicale et au développement démographique. Cela signifie concrètement que nous devenons plus vieux qu'autrefois tout en restant en bonne santé. De ce point de vue, la hausse est acceptable. En revanche, on ne saurait admettre des coûts supplémentaires provoqués par l'inefficacité du système, des incitations contre-productives et des extensions quantitatives (offres excédentaires). Ces déficiences doivent enfin être corrigées. 

En octobre 2017 le Conseil fédéral a proposé 38 mesures tirées du rapport d'un groupe d'experts. Certaines propositions sont utiles, mais de nombreuses autres ne le sont pas. Malheureusement, les mesures efficaces ne constituent pas ensemble une réforme cohérente. Certaines sont même en partie contradictoires. Les milieux professionnels parlent d'"emplâtres sur une jambe de bois" ou de "rapiéçage". 

Une réforme de ce genre composée de mesures individuelles a déjà échoué en 2009. Lire à ce propos l'article:

" Viele Pflaster, aber kein wirksames Rezept im Gesundheitswesen " (De nombreux emplâtres, mais aucune recette efficace pour le domaine de la santé publique) paru le 5 avril 2018 dans le quotidien "Basler Zeitung" de la plume d'Andreas Faller, chroniqueur invité.